scorie-bruteInformations Techniques

 

 La pouzzolane n’est pas une pierre ordinaire dans la mesure où sa teneur en oxyde de fer et en magnétie est relativement élevée et, selon son origine, elle peut dévier l’aiguille d’une boussole, ce qui confirme sa charge magnétique. En outre, elle est riche d’un passé tellurique qui lui confère une ‘mémoire’ du noyau terrestre originel.

Elle apparaît à la surface de la terre récemment, il y a à peine quelques dizaines de milliers d’années, pour en raconter son origine. Sa charge magnétique ne peut que contribuer, même si cela reste subjectif, à l’équilibre de l’organisme et au réajustement des déséquilibres magnétiques environnants.

 

Site de transformation

Site de Transformation

 

Site d'exploitation

Site d'Exploitation

 

CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES

Image 6

Caractéristiques Physiques

Granulométrie

Cliquez ici pour le détail des granulométries

Teneur en eau

Par rapport aux autres roches naturelles, la teneur en eau de la pouzzolane est élévée et peut varier de 8% à 17% suivant les saisons et l’hygrométrie ambiante.

Porosité et capacité d’absorption d’eau
La texture cellulaire et la porosité de la pouzzolane lui confèrent une grande capacité d’absorption variant de 20% à 30% en poids du granulat sec.
En tas stocké en extérieur, la teneur en eau ne dépasse pas les 2/3 de l’absorption en 24h. 
 

CARACTÉRISTIQUES CHIMIQUES

Image 7

Caractéristiques Chimiques

Les formations pouzzolaniques se distinguent entre-elles par leur teneur en silice, et elles sont classées en types basaltique, leuco-basaltique, et trés rarement trachyandésitique.

 

 Analyse chimique moyenne de la pouzzolane

 chimie

 Oligoéléments

chimie2

 Proportion de vide

chimie3

 

CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES

Caractéristiques ThermiquesImage 8

 

Résistance à la chaleur

 
La température de fusion de la pouzzolane est de 1140°C.Pourtant, sa mauvaise conductibilité est telle qu’un élément

de 15cm d’épaisseur exposé à cette température ne présente sur l’autre face qu’une température de 100°C seulement !

 

Conductibilité thermique

thermique