Industrie du ciment

Qu’est ce que le ciment?

 

 

ciment

 

Le constituant principal des ciments industriels actuels est le clinker.

Le clinker est obtenu en cuisant, vers 1 450 °C, des mélanges appropriés de calcaire et d’argile, appelés crus. L’argile, principalement composée de silicates d’alumine, se scinde sous l’effet de la chaleur en ses constituants, silice et alumine, qui se combinent ensuite à la chaux provenant du calcaire pour donner des silicates et des aluminates de chaux.

L’étape de la clinkérisation (la cuisson à 1 450 °C du mélange calcaire-argile) réunit à elle seule deux sources d’émission de CO2. La première est liée à la combustion des matières fossiles (charbon, coke de pétrole) qui fournit l’énergie thermique nécessaire à la cuisson ; l’autre source d’émission implique le mélange calcaire-argile lui-même, qui émet également du CO2 lors de sa clinkérisation.

La consommation calorifique est comprise entre 3 000 et 8 000 kJ/kg de clinker, et la consommation électrique est comprise entre 70 et 160 kWh/ tonne de ciment.

La fabrication du ciment représente environ 7 à 8 % des émissions totales de CO2 à l’échelle du globe (à comparer par exemple à 2 % pour l’aviation civile). Chaque tonne de ciment produite requiert l’équivalent de 60 à 130 kg de fuel (ou son équivalent) et une moyenne de 210 kWh. Le ciment du cimentier Portland représente 930 kg de CO2 émis par tonne de ciment produite.

Les intérêts principaux de l’utilisation de la pouzzolane sont :

Sa richesse en silice, alumine et autres minéraux permet naturellement d’entrainer une réaction pouzzolanique.
De plus, l’apport de pouzzolane permet de réduire la production de Clinker, matière principale du ciment qui nécessite une cuisson à haute température et donc de limiter les émissions de CO2.

Granulométries

Granulo 0 3

Sable 0-3mm 

Conditionnements

ambiance